Ventoux

Ventoux

Pour les buveurs sportifs, le nom de Ventoux évoque d’abord le Mont Ventoux maintes fois gravi par les cyclistes. L’AOC, elle, est assez large, s’étendant sur 51 communes, au bas du Mont Ventoux, mais aussi au delà. Nous sommes dans le Vaucluse, au Sud des Côtes du Rhône.

La surface plantée est de 6.000 hectares ; les sols superficiels d’alluvions recouvrent la roche-mère calcaire. Le climat méditerranéen est fortement influencé par le Mistral. 

Comme pour la plupart des appellations rhodaniennes, les vins du Ventoux ont connu leur essor avec l’arrivée des Papes en Avignon, aux 14ème et 15ème siècles.  Aujourd’hui, la région compte quelque 1.400 viticulteurs pour environ 140 caves – un chiffre en hausse avec l’essor du tourisme.

Comme la zone a été inscrite comme Réserve de la Biosphère par l’Unesco en 1990, le respect de l’environnement est un facteur clé pour la viticulture locale – d’où la forte proportion de vins bio.

Les vins du Ventoux sont chaleureux et suaves ; les rouges présentent des notes de petites baies ; les blancs, des arômes plus floraux ; les deux offrent des senteurs de garrigue. 

Les Ventoux rouges et rosés sont principalement issus de Grenache, Syrah, Mourvèdre, Cinsault et Carignan ; pour les blancs, on fait appel au Grenache Blanc, au Bourboulenc, à la Clairette et à la Marsanne, essentiellement.

La qualité des vins progresse régulièrement grâce à l’arrivée de nouveaux vignerons ambitieux dont la production remplace avantageusement celles de certaines coopératives locales.  

Afficher en Grille Liste

11 articles

par page
Par ordre décroissant
Afficher en Grille Liste

11 articles

par page
Par ordre décroissant