Andrea Franchetti

En 2000, Andrea Franchetti, l’un des viticulteurs les plus passionnants d’Italie, décida de restaurer une ancienne ferme et des caves sur les pentes de l’Etna, en Sicile. La cave se situe à environ mille mètres d’altitude au-dessus de la petite ville viticole de Passopisciaro sur la pente nord du volcan. Sa première tâche fut de nettoyer et de restaurer les terrasses de vignes anciennes, abandonnées depuis longtemps, replantées à une densité de 12 000 vignes par hectare sur des sols fins de lave. Son arrivée sur l’Etna a contribué à initier la renaissance de la viticulture sur la montagne et une découverte internationale des vins de l’Etna. Chez Passopisciaro, il se concentre sur le cépage autochtone Nerello Mascalese et ses diverses expressions de terroir et d’altitudes à travers une série de crus, ainsi que sur les variétés Chardonnay, Petit Verdot et Cesanese d’Affile.

Les vignobles ensoleillés situés à haute altitude sont idylliques, mais une plume de fumée constante et de rares rotules remplies de cendres rappellent constamment que l’Etna est en effet un volcan avec une carac tère, étant donné les déversements de lave relativement fréquents. Ces déversements dévastent le paysage, mais chaque flux laisse un profil minéral unique, donnant naissance à la notion de terroirs variés, appelés ici contrade. Franchetti produit des vins d’une complexité remarquable et d’une personnalité individuelle. Les différences de température importantes entre le jour et la nuit jouent également un rôle crucial, nécessitant une période de croissance plus longue, ce qui contribue à la complexité et à l’ intensité, de même que les éléments minéraux profonds des sols volcaniques.
Afficher en Grille Liste

7 articles

par page
Par ordre décroissant
Afficher en Grille Liste

7 articles

par page
Par ordre décroissant